La MBSR pour qui ?

La MBSR s’adresse à tous ceux et celles concerné(e)s par des situations stressantes liées à :

des conditions professionnelles ou familiales difficiles…
des maladies cardiaques, hypertension, douleurs chroniques, fibromyalgie, diabète, cancer, sida, problèmes dermatologiques, troubles digestifs…
Maux de tête, anxiété, fatigue, troubles du sommeil, dépression…

en complément des traitements médicaux et psychothérapeutiques conventionnels.

.

Des bénéfices scientifiquement validés

Le programme met en œuvre des mécanismes réparateurs et préventifs. On dispose d’un nombre important d’études scientifiques*. Elles indiquent pour la majorité des personnes qui l’ont suivi :

une réduction progressive des symptômes physiques et psychologiques
une plus grande stabilité émotionnelle, une plus grande force intérieure
une augmentation de l’état de détente et de lâcher-prise
une diminution du niveau de la douleur et une capacité accrue à faire face à la douleur chronique
une meilleure capacité à faire face aux situations stressantes
une plus grande vitalité et un plus grand appétit pour la vie
une prise en charge plus active et une amélioration de la qualité de vie, du bien-être et de la santé
*voir :http://www.umassmed.edu/cfm/index.aspx


.
Quelles différences entre MBSR et MBCT ?

Le cycle MBSR, mis en place par le Professeur Jon Kabat-Zinn, à l’Université de Médecine du Massachussetts en 1979 est à la pointe de la médecine intégrative « corps-esprit » et se développe dans le monde entier.

Les participants à un groupe MBSR sont réunis dans la diversité de leurs problématiques individuelles.  Ils cultivent progressivement une qualité de présence à l’expérience vécue d’instant en instant afin de retrouver une vie plus riche et équilibrée.

Conçu comme un programme « d’auto-éducation » à la santé globale, il aide les participants à affiner des compétences qui pourront être appliquées dans la vie quotidienne pour faire face plus efficacement au stress, à la douleur, à la maladie et qui pourront être utilisées bien au-delà de la durée des 8 semaines du cycle.

La MBCT (Mindfulnes Based Cognitive Therapie ou Thérapie cognitive basée sur la pleine conscience) existe depuis le début des années 2000 et a été créée par des psychologues cliniciens européens (Zindel Segal, Mark Williams et John Teasdale).

La MBCT est un programme issu de la MBSR. Elle réunit des personnes concernées par deux ou trois épisodes de dépression majeure. Elle s’inscrit donc dans le champ de la santé mentale et s’appuie également sur les thérapies cognitives et comportementales. Cette thérapie est une approche de groupe destinée à prévenir les rechutes dépressives chez les patients en rémission.